Role Play Magister

un jeu de role dans le monde de vampire la mascarade
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Envers du Miroir

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: L'Envers du Miroir   Mer 8 Nov à 22:14




Epoque de jeu: Septembre 2003

Heure de coucher du Soleil: 18h30

Heure de lever du Soleil: 6h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mer 8 Nov à 22:16

Los Angeles, 23H00, à proximité de la Fondation Tremere

Une voiture glisse lentement sur l’avenue et vient se garer le long du trottoir… Azaen en sort lentement, comme si l’atmosphère était si pesante qu’il avait du mal à s’extraire du véhicule. Il est particulièrement bien habillé : costume de bonne coupe, coiffure impeccable, chaussures de marque, il arbore même (événement rare) la broche traditionnelle du clan Tremere.

Il est tendu et fébrile. Il n’aime pas ce quartier, ni ce bâtiment d’ailleurs… bien qu’il refuse de l’accepter, il sait au fond de lui que c’est le clan tout entier qui le met mal à l’aise. Les rues alentours sont désertes et quelques néons, clignotant par intermittence donnent aux lieux une ambiance surnaturelle.

Du côté passager, Jeliza sort, elle aussi particulièrement bien habillée… un tailleur un peu étrangement confectionné, mais tout à fait correct. Elle regarde avec inquiétude Azaen : cela fait plusieurs jours qu’il est sur les nerfs, il semble constamment perplexe et introverti. C’est un peu dans sa nature pragmatique, mais il n’avait jamais été aussi… comment dire… absent. Bien qu’il ait continué de l’écouter et de répondre à ses questions, il ne s’énervait plus quand elle le taquinait ou faisait des erreurs exprès. Elle aussi avait pris la vibration de son mentor, à bien y réfléchir… elle n’avait pas rechigné pour mettre une jupe et se déguiser en maîtresse d’école stricte. Il fut un temps ou rien ni personne n’aurait pu y arriver, mais en ce moment, elle était assez inquiète et perplexe. Au niveau des étrangetés, Azaen (une fois sa passion pour les indiens comprise) était aussi surprenant que le mode d’emploi d’un autocuiseur.

Elle se mit à peser le pour et le contre et évaluer la situation… Cela faisait un peu plus d’un an qu’elle avait été recueillie dans un bar par le Tremere, le soir de son Etreinte. Il s’était bien occupé d’elle, avec respect et patience. Elle en éprouvait une reconnaissance immense, il est clair qu’elle n’aurait pas survécu sans lui. Elle s’était montrée très forte à acquérir ses pouvoirs… pour elle c’était presque un jeu. Mais sa profonde intuition lui soufflait que de grandes choses allaient se passer. Mais elle laissait faire Azaen, il savait toujours ce qu’il faisait… elle se tenait prête à toute éventualité. Ce soir, elle savait que son mentor allait jouer serré et qu’il ne fallait pas l’interrompre, elle allait faire l’effort de tenir sa langue.

Tout à coup, Azaen se met en route. Il semble se redresser, il a pris son courage à deux mains et longe la file de voitures en direction de la Fondation.

Ils s’arrêtent au pied d’un immeuble ancien : une vaste bibliothèque jadis lieu public, mais qui fut classé monument historique et condamné puis cédé à un riche mécène manipulé par le chef du clan Tremere de la ville. Azaen s’approche de la porte d’entrée, flanquée de part et d’autre par deux imposantes statues représentant des gargouilles agressives. La première fois que Jeliza était venue, elle aurait cru qu’elles pouvaient se mouvoir. Maintenant, elle en était sûre. Azaen se penche et glisse des mots de pouvoir dans l’oreille de la statue de gauche. Au bout de quelques secondes, les lourdes portes de la fondation pivotent sur leurs gonds, donnant accès à un immense hall d’entrée.

Les deux Vampires semblent minuscules dans cette gigantesque bâtisse et la quantité pharaonique de sculptures, tableaux et armures d’apparat écrasent nos visiteurs. Partout une faible lueur presque fantomatique baigne tout dans un écrin de mort. Jeliza ne se sent pas du tout à l’aise, il lui semble que des milliers d’yeux les épient et elle sait pertinemment que ce n’est pas vraiment faux. Azaen lui, n’est pas plus rassuré, mais il garde le visage impassible, prêt à se montrer ferme et décidé : sa décision est prise, que la Fondation le veuille ou pas. Au bout du hall, une porte presque aussi grande que la précédente, mais de la lumière filtre dessous. Sans hésiter, Azaen en pousse les deux battants qui s’ouvrent doucement. Des échos de voix peuvent se faire entendre, mais ils se taisent quand Azaen et sa protégée entrent dans la pièce. Il y a là tout le gratin des Tremere de la ville. Certains étaient en train de discuter, d’autres de lire des livres.

La pièce est bien moins imposante que le hall, mais elle est séparée en deux étages qui croulent sous les livres. La salle principale est surmontée d’une mezzanine qui la surplombe sur tout le pourtour. Dans la partie du bas, les Tremere sont médusés, ils ne s’attendaient pas à voir Azaen et ils ne disent rien.

Tout à coup, une voix brise le silence, elle est tonnante et résonne sur chaque mur des centaines de fois, paraissant presque blasphématoire comparée au relatif silence discret qui baigne dans un endroit où se trouvent tant de livres.

« - Tiens donc… Azaen…. »

Un homme sort de l’ombre de l’étage supérieur. Il flotte à plusieurs mètres du sol, un livre à la main. Il vole en direction des deux arrivants et passe largement au dessus de la balustrade de la mezzanine. Il semble que pour lui, léviter est aussi naturel que marcher ou parler. C’est celui qu’Azaen craint de rencontrer : le puissant chef du conclave et régent de la Fondation Tremere.

« - Que nous vaut donc l’honneur de votre visite… ? C’est si rare de vous voir ici… cela doit faire une bonne année non ? Oui, depuis que vous êtes venu nous présenter cette… égarée. Elle vous accompagnait d’ailleurs. Méfiez vous, elle va finir par venir ici plus souvent que vous et je vais la prendre elle pour une des nôtres et vous flanquer vous à la porte.

Alors, vous êtes enfin venu pour vous intéresser aux Arcanes de la Thaumaturgie et oublier vos incessantes lamentations sur votre peuple perdu et massacré ? Ou êtes vous venu me présenter encore un de vos rituels si farfelus… comme invoquer des plumes de couleurs différentes pour aller avec votre costume.

Mis quelle splendeur, dites moi, je pense que cela doit être la première fois que je vous vois habillé de façon décente… Et même le Testamentar Tremere à votre col… mon dieu, je finirais par vous prendre pour un des nôtres !!!

Certes, je suis moqueur… vous nous avez fidèlement servi au cours des guerres claniques et avez été un acteur majeur de ma montée au siège de Maître du Conclave, mais vous n’avez pas été très actif depuis. Ma reconnaissance se prouve par le fait que je vous tolère encore et que j’ai accepté que vous preniez en tutelle cette… dépravée ! »

La mine de dégoût que montre le Vampire en regardant Jeliza la blesse et lui serre le cœur, mais elle se mord la langue pour ne pas répondre.

«- Mais je n’ai pas toute la nuit, Azaen, exprimez vous… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Ven 10 Nov à 0:51

Azaen est assez stressé par les remarques toujours aussi désobligeantes de son Maître de Salle mais il ne laisse rien paraitre sachant pertinement que c'est ce qu'on attend de lui.

"Maître, je sais que ma participation à l'Oeuvre de notre Conclave n'est pas à la hauteur de ce que l'on est en droit d'attendre de moi.
Je connais votre dédain pour la magie basique de mes ancètres humains, mais vous ne pouvez nier l'existance de cette magie.
Mes recherches privées m'ont ammenées à m'intéresser à la peuplade des Potawatomis qui ont vécu..."

devant l'air fatigué du Seigneur des murs

"Veuillez m'excuser Maître pour ces égarements inutiles.
Je voulais vous annoncer que j'ai découvert la trace d'un ancien rituel shamanique qui nous permettrait d'espionner d'une certaine manière les actes de nos enemis ancestraux les Lupins.
Mes recherches malheureusement ne peuvent aller plus loin sans que je ne quitte notre ville pour me rendre sur les lieux d'origine de cette peuplade du côté de la ville de Chicago."

Azaen fait un pas en avant vers son Maître et effectue une génuflexion respectueuse

"Maître, je viens vous demander humblement l'autorisation de m'éloigner du Conclave afin d'approfondir mes recherches et, je l'espère, trouver une nouvelle arme à ajouter à notre arsenal"

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Sam 11 Nov à 0:45

Le Régent change totalement d'expression... Il a le visage d'un père aimant qui essaie de convaincre son fils qu'il mérite mieux et qu'il peut y arriver. Cela remémore à Azaen les raisons pour lesquelles il a réussi à prendre une position aussi unfluente sur le Conclave, c'est un acteur et un politicien né... il ferait pleurer des Séthites si il le voulait.

Jeliza n'est pas du tout perturbée par les humeurs du Régent, elle voit clair dans son jeu depuis le début et elle ne le crains pas... ce n'est qu'un vieux coq qui croit rester le maître de la basse cour... ignorant que la fermière vient de lui préparer son bain au bouillon dans la casserole.

- Azaen, mon ami... toujours cette folle passion pour les indiens... peut être vous conscrez vous trop à vos racines de votre vivant et pas assez au clan qui vous a accueilli... Pour quoi croyez vous que nous ferez passer, à Chicago ? Un Tremere qui ne connait que les bases de la Thaumaturgie... qu'allez vous leur dire qui ne nous fera pas tous passer pour des crétins ???

Mais je dois bien avouer que j'ai une petite idée de ce qui vous y pousse... bien des choses sont en train de s'y passer et je ne pense pas qu'un observateur serait totalement inutile là bas...

C'est bon... allez y et emmenez votre Adoptée aussi, ça vous fera des vacances... mais quoi qu'il arrive, ne nous faites pas honte... vous le payeriez cher, mon ami... Mettez vous à la disposition de la Fondation de Chicago, je pense que c'est Nicolaï Antonescu qui en est le Régent, mais je n'en suis pas sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Sam 11 Nov à 3:35

"n'ayez crainte cher Maître je ne ferai pas honte à votre image.
Je ne suis qu'un indigène inculte aux façons ridicules mais j'ai au moins retenu une leçon de ma famille d'adoption:
Nul besoin d'être puissant tant que l'on a l'intelligence de ne pas le faire remarquer..."

L'envie d'être plus singlant dans mes propos me passe à l'esprit mais je me retiens. Ce n'est pas le respect qu'il m'inspire mais plutôt l'opportunité de partir d'ici qui me calme.
Encore un Grand Erudit qui pense que la Voie du Sang est la seule puissance existante mais c'est bien vite oublier tout le Monde qui nous entoure.

"mais si vous préférez garder l'image de votre Fondation intacte, je peux me présenter auprès du prince local comme un simple Caitiff"

petit sourir faussement crétin

"et d'après ce que tout le monde semble me confirmer ici, j'ai bien la tête de l'emplois..."

baissant la tête en faisant une moue de tristesse.

"de toutes facons, mon départ ne dérangera pas grand monde."

pas même moi d'ailleurs mais je me retiens de pouffer, self contrôle oblige.

Inutile de dire que mes sens sont tous en alertes, Auspex et lecture de l'aura à l'appuis pour m'assurer que je ne dépasse pas les bornes en irritant le Maître parce qu'après tout je me fout un petit peu de sa tête et des membres de sa Fondation...
m'enfin c'est de bonne guerre puisqu'il se fout de moi aussi...

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Sam 11 Nov à 13:43

Tu as eu tort d'ouvrir ta lecture des auras, tu es preque ébloui tant son aura de colère est intense...

Mais son ton reste calme...

- Encore une fois, vous êtes à côté de la plaque, Azaen... J'ai beaucoup d'espoirs en vous et je ne perds pas celui de vous voir rejoindre efficacement nos rangs. Nous n'avons pas la même vision globale des choses: moi je sais pertinament que les têtes les plus brûlées finissent par se rendre compte d'où sont leurs intérêts et où ils doivent placer leur confiance. Vous êtes juste un peu plus lent, c'est tout...

Mais vous vous trompez encore plus lourdement lorsque vous prétendez vouloir vous faire passer pour Caïtiff. Si pour quelque raison que ce soit, l'on découvrait que vous étiez un Tremere, vous seriez chassé immédiatement par tous les Tremere du coin, car vous seriez considéré comme un traître à notre cause et vous savez comment nous traitons les traîtres... n'est ce pas ?

Il ne me semble pas vous avoir infligé les mêmes traitements.


Un homme s'avance, il tenait palabre, à l'arrivée des 2 Vampires avec une jeune Tremere prometteuse qui avait rejoint le Clan quelques semaines auparavant. Azaen reconnait immédiatement le mentor qui avait vainement tenté de lui enseigner les voies de la Thaumaturgie.

- Je vous en prie, Maître, ne vous formalisez pas. Azaen a peut être du mal avec les Voies de la Magie du Sang, mais qui, en dehors de notre n'en a pas ? Il est très dur d'apprendre les nuances de notre art et c'est pour cela que nous choisissons avec soin nos recrues. Il semble que son Sire l'ait choisi dans l'urgence... et encore a t'il bien fait: Azaen est un ritualiste émérite, capable de rivaliser avec beaucoup d'entre nous ici. Les Voies de la Thaumaturgie arriveront en leur temps.

- Je le sais, mais je trouve cela très dommage de voir à quel point on néglige le Don.

L'aura du Maître vire à une intense clarté de gloire et de resplendissance, celle des hommes dont le spectateur le plus convaincu est sa propre personne...

- Quoiqu'il en soit, Azaen, Tremere vous êtes, Tremere vous resterez ! En tant que tel, je ne veux voir de votre part aucune fuite ou manquement aux règles. Si nous vous avions réellement trouvé inutile à notre cause, vous ne seriez déjà plus de ce monde ! Prouvez nous que nous avons eu raison d'avoir de la patience !

Je vous fait apprêter un avion sécurisé dès ce soir, vous pourrez partir demain. Présentez vous au Prince et au Régent de la Fondation de Chicago, mettez vous à leur service et prouvez leur qu'un Tremere ne doit jamais être pris à le légère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Sam 11 Nov à 17:07

Sentant qu'il est temps pour moi de quitter les lieux, que l'entrevue est terminée

"Merci Maître, je ferai de mon mieux pour ne pas vous décevoir..."

je me relève et me retourne vers la porte. Invitant Jeliza à m'accompagner je sors de cette pièce qui empeste la pédance et la corruption.

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Dim 12 Nov à 2:22

Tu sors de la Fondation, accompagné de Jeliza... finalement, vous ne vous en êtes pas trop mal sortis...

[Si vous avez des choses à faire ou à vous dire avant de prendre le départ, c'est le moment... sinon, on passe à l'arrivée à Chicago.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Dim 12 Nov à 9:59

[hj/ Jeliza nous a dit qu'elle ne jouait pas les WE... donc..."]

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Lun 13 Nov à 19:08

Finalement assez satisfait de la tournure des évènements, vous rentrez, prêts à passer la journée pour vous reposer et attaquer ce soir un voyage nouveau et plein d'expériences nouvelles.

Azaen, tu dors enfin paisiblement depuis plusieurs semaines... Il était temps...

Jeliza, ta journée est mouvementée: tu rêves d'un jeune garçon, l'air perdu et appeuré. Tout à coup, tu vois des bâtiements en flammes et des gens qui courent de partout, leurs vêtements en feu. Dans tout cela, tu vois sept ombres qui se tiennent debout sur la cîme des batiments. L'une d'elles te regarde, comme si elle t'avait détecté. A peine as tu eu le temps de la voir qu'elle semble miroiter, puis disparaitre, pour réapraître juste devant toi. Tu vois son visage, c'est celui d'une mouche affreuse, dotée d'une bouche munie de crocs et de mandibules qui se contorsionnent horriblement. D'un seul coup, l'ombre, drapée de bleu écarte les pans de son manteau et d'un geste invisible à l'oeil nu, te découpe en deux à le verticale, depuis la région pèlevienne jusqu'au sommet du crâne. Tu te vois tomber en arière dans un flot de sang. C'est alors que tes yeux se posent sur le ciel. Il est sombre et rempli de nuages. Tout est rouge et illuminé par les flammes des incendies.

Mais il y a plus inquiétant: un immense oeil observe toute la scène depuis le ciel. Dans la pupille de cet oeil, il y a un Symbole que tu ne conais pas, mais qui te semble important.



D'un seul coup, le sol s'ouvre et les buildings s'écroulent, comme aspirés vers le bas, la terre entière semble faite de sables mouvants. Un giganteque cocon sort du trou béant qui vient de se former. A l'intérieur, une créture mi Ver, mi Dragon. Il s'extrait alors de sa gangue et consume les restes de la ville d'un feu acide et toxique fluorescent.



Là dessus, le jeune homme semble soulevé du sol et parcouru d'éclairs. Son corps se fissre dans une lumière blanche, puis prysmatique aux couleurs de l'arc en ciel. De fines ailes de libellule en sortent et la lumière décroit. Laissant voir une femme habillée de façon très orientale mais dont le visage est dissimulé par une voile sur lequel sont superposés trois yeux schématisés de couleur.

Elle s'envole et fonce en dirction de la créature. Toute la scène s'embrase dans une explosion gigantesque et là, tu te réveilles.

C'est le soir, et vous vous éveillez. Comme convenu, une voiture va venir vous chercher dans une heure pour vous emmener à l'aéroport de L.A. et embarquer pour Chicago.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mar 14 Nov à 18:05

LE CHANGEMENT !
ENFIN !

D'un petit air joyeux je prépare quelques objets et des réserves d'herbes médicinales pour notre futur voyage. Je n'oublie pas d'emmener mon masque rituel qui est si cher à mes yeux.
Un dernier coup d'oeil à ma chambre pour voir si j'ai rien oublié.

"hey Jelly, t'es prête pour notre voyage ?"

j'ai comme la sensation que ma petite protégée ne tourne pas très rond. Déjà hier, elle a consenti à s'habiller reglementairement pour aller voir la Fondation, aujourd'hui elle semble toute retournée...
serait ce mes propres états d'âme qui l'inflluencerai ?

" je dois aller au musée rapidement, j'ai oublié de poster un truc et ça doit partir ce soir impérativement, tu veux venir ?"

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mar 14 Nov à 19:57

Etrangement, Jeliza est très silencieuse...

Ca lui arrive souvent le week end, mais là c'est plus long que d'habitude...

Son sac à dos est prêt, elle te fait signe de la tête qu'elle est prête.

Azaen n'y fait pas vraiment attention, il est un peu habitué et de grandes choses sont en train de se passer.

Vous sortez donc du refuge et, sur le trottoir, deux hommes habillés en noir se tiennent devant une Limousine. Tu les as déjà vu, du temps des guerres du Conclave Azaen, ce sont des Goules fidèle de la Fondation. L'une d'elles vous ouvre la porte et l'autre se charge de vos bagages.

Azaen demande à passer faire un crochet rapide par le musée. Une fois cela fait, il s'absente quelques minutes de la voiture et remonte à bord.

La limousine arrive vers l'aéroport de L.A. mais ne s'engage pas vers les quais d'embarquement ou les pistes principales. Un peu avant, elle bifurque pour prendre une petite route nationale. qui mène au milieu de nulle part. Aucun éclairage public ne permet de vir loin au dehors. Vous voyez juste aux lunières lointaines de l'aéroports que vous le contournez par l'Ouest. Vous finissez enfin par apercevoir quelque chose en dehors du faisceau des phares: il y a des spots lumineux au loin sur la route.

En approchant, vous vous rendez compte qu'il s'agit d'un espèce de poste de contrôle en ciment, un poste de garde qui est entouré de grillages assez hauts hérissés de barbelés. La voiture s'arrête et un vigile sort de la guérite. Une des goules présente une série de papiers et d'autorisations. Le garde les regarde l'une après l'autre, l'air satisfait, fais un signe de la tête aux goules et se relève, baragouinant un message dans le micro fixé à son épaule. La grille qui barrait l'entrée se met à glisser de côté, et la limousine s'engage sur la petite route goudronnée, en direction de l'aéroport.

Vous arrivez à un aéroport miniature où s'entassent cesnas d'écoles de pilotage et petits avions de tourisme. Au loin, un hangar est grand ouvert et vous y appercevez un jet. On entend ses turbines tourner et ses cligotants de signalisation sont en route. La limousine entre dans le hangar et se garre à proximité de l'avion. Les Goules vous invitent à sortir et l'une d'elles s'adresse à Azaen.

- Monsieur, le Maître du Conclave me charge de vous souhaiter bon voyage. Une équipe de la Fondation de Chicago vous attendra là bas et vous réceptionnera. Si vous souhaitez que nous vous faisions parvenir votre véhicule, il va falloir me remettre les clés et nous vous le ferons livrer par container à Chicago.

L'autre Goule donne les bagages au commandant de bord du jet qui les stocke dans la soute.

Vous montez dans l'avion et êtes agréablement surpris du confort. Sans être trop spacieux, les luxueux sièges en cuir sont très agréables. Comme par coïncidence, il n'y a aucun hublot dans l'appareil sur les parties accessibles aux passager et l'accès au cockpit se fait par un sas.

De toutes façons, le voyage ne sera pas long et vous aurez atteri bien avant le lever du soleil.

Vous vous installez donc confortablement et profitez du voyage.


Quelques heures plus tard, vous arrivez à O'Hare, le plus grand aéroport du monde. Mais là aussi, vous débarquez dans une annexe privée. Une voiture vous attend et là aussi deux goules vous attendent. C'est étrange, vous les auriez confondues avec celles qui vous ont laissé à L.A.

Vous montez dans la voiture, qui démarre dès que vos effets personnels ont été chargés à bord. Vous sortez de la zone aéroportuaire par une grande nationales et voyez depuis les hauteurs de la ville la mégapole des vents: Chicago !!!

Votre coeur ne fait alors qu'un tour car, d'un seul coup d'oeil, vous reconnaissez la ville que vous aviez apperçue en rêve !

Mais vous vous y attendiez.

La voiture entre discrètement dans la ville et accède à un quartier très urbain. Les routes sont flanquées d'immenses bâtiments dont les néons semblent illuminer la nuit: supermarchés, hôtels, magasins de luxe semblent se concurrencer dans une course au prestige et aux couleur chatoyantes.



La voiture s'engouffre dans la zone de réception voituriers d'un immense
hotel, le Plaza de Chicago...



Les chasseurs arrivent directement pour prendre vos valises et le voiturier confie un jeton à la Goule en l'échange des clés. Elle se retourne vers Azaen et lui confie un dossier, le jeton et un badge d'accès.

- Voici, Monsieur, vous avez toutes les informations dont vous avez besoin. La suite et la voiture vous sont prêtés par la Fondation le temps de votre séjour ou d'une date dont vous conviendrez avec Mr Dusable, l'Administrateur de la Fondation. Votre rendez vous de présentation a été pris avec Mr Edwards de la Conciergerie administrative de Mr Lodin, Prince de Chicago. Il vous attend ce soir vers 22h. Dès que ces formalités seront effectuées, Mr Dusable vous recevra à la fondation. Le véhicule dispose d'un GPS qui vous guidera sans problème. La Conciergerie et le Refuge du Prince sont sous l'entrée "Sears Tower". La Fondation porte le même nom dans le GPS. Votre suite est en terrasse. Je vous souhaite une bonne soirée.

Sur ce, il sort un autre jeton au voiturier qui va lui chercher un autre véhicule. Vous vous rendez dans la suite qui se trouve sur la terasse: une suite immense, contenant plus de 4 chambres et un salon luxueux.

Il est 4h du matin et vous avez encore un peu de temps avant le lever du soleil...


[Que faites vous ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeliza

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Secte : Camarilla
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mar 14 Nov à 21:08

Enfin Chicago…
L’impression de déjà vu ne me quitte pas, mais je ne dis rien à Azaen. Il n’a pas besoin de le savoir, pas pour l’instant. Peut-être que le fait de m’être faite découpée en deux m’a légèrement perturbée( What the fuck ?!? ), mais je ne parle pas des masses ces jours-ci.
Tant mieux s’il croit que son mutisme m’affecte, ça m’arrange : je n’ai pas à dire ce qui cloche dans ma petite tête pour l’instant…

Toujours est-il que j’ai faim. J’ai toujours faim… Azaen a quelques difficultés à supporter mes habitudes culinaires, néanmoins il accepte de m’accompagner dans un des bars discrètement recommandé par la Goule. Azaen a beau dire que c’est risqué pour moi, je sais très bien qu’il a plus peur pour mes victimes que pour sa « petite protégée ». Je peux être très persuasive quand j’ai faim et donc il ne bronche pas….

De plus, je sais que je ne trouverais pas le sommeil avant d’avoir « goûté » Chicago. Je ressens un besoin urgent à arpenter ces rues, comme si quelque chose m’y attendait… Je ne prends pas mes rêves à la légère, certes, mais j’ai besoin de voir ces rues de plus près…
rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mar 14 Nov à 22:22

Chicago, cité des vents...
Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi le Ver infeste ces lieux.
Cette ville est impressionnante quand on est aux pieds des tours...
Elle l'est encore plus de part tous ses souterrains créés soit disant pour protéger la population des rigueurs de l'hiver où il fait souvent -10. C'est en fait un formidable avantage pour notre Race, il est même possible de se déplacer de jour sans trop risquer le contact mortel la lumière du soleil.

Jeliza a faim, j'avoue que moi aussi mais nous devons rester prudent.

" il faut faire attention, nous ne connaissons pas les us et coutumes de nos congéneres.
Comme je t'ai appris, les Vampires sont très térritoriaux et le respect de la Mascarade implique aussi le respect du Territoire... "

Devant l'insistance de ma protégée, je cede

"ok, allors nous promener un peu"

Esperons que la journée se termine dans le calme que Jelly ne pete pas un cable... ca serait malvenu dès le premier jour.
Demain, je lui dirai peut-être.

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mer 15 Nov à 1:44

Vous sortez pour arpenter les rues, très peu fréquentées à 4h30 du matin. C'est mercredi et il n'y a pas particulièrement de monde.

Un homme attire l'attention de Jeliza, il l'observe d'un coin de rue et ne cherche pas particulièrement à se dissimuler, sa cigarette allumée au bec. Dès qu'il s'apperçoit qu'elle le regarde, l lui fait un signe pour lui dire: "suis moi".

Sans vraiment y penser, elle le suit, Azaen sur ses talons qui se demande où elle va. Une fois dans la ruelle, il vous fait signe d'approcher, à une dizaine de mètres de l'entrée. Jeliza n'hésite pas et va le voir. Il sort un couteau et lui dit "donne ton fric !".

Mais Jeliza ne stoppe pas, elle ne cesse de le regarder dans les yeux, il ignore que ce n'est plus une jeune fille qui lui fait face, c'est JayJay...

[à toi, JayJay !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mer 15 Nov à 2:45

houla, je sens que cela va mal tourner.

"Jelly, s'il te plait, ne t'énerve pas.
Cet homme mérite une correction mais ne te laisse pas aller par pitié..."

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeliza

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Secte : Camarilla
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mer 15 Nov à 4:51

Je fixe l’homme dans les yeux.
Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais tout ça me semble ridicule…
Je glousse devant le petit couteau qui se dresse devant moi.
L’homme ne comprend pas vraiment. Il n’a pas l’air d’avoir remarqué Azaen, resté un peu en arrière, histoire de surveiller les rares allées et venues devant la ruelle.

« Putain! Pourquoi tu te marres salope?! »
Je prends un air faussement offusquée devant tant de grossièreté : « Il faut surveiller sa langue monsieur! On ne parle pas ainsi aux jeunes filles! »
Interloqué, l’homme me prend par le bras et me lance contre le mur, ce qui me fait de plus en plus rire…
« Je vais t’étriper si tu me files pas ce fric! Chuchote-t-il d‘un ton énervé « Alors t’as le choix : a) tu meures et j’ai l’argent. B) Tu donne le fric et tu vis. »

Je ris toujours alors qu’il rapproche la lame de mon visage. Je ris tellement fort qu’il me cogne contre le mur pour me faire taire. Mais je ne bronche pas et sors les canines… en tout cas, je fais en sorte qu’il les remarques….

Il me lâche d’un coup et fait quelques pas en arrière en jurant…
Mais je me rapproche. Azaen boucle la sortie de l’impasse. L’homme n’a aucune issue. Alors je me lance.
Je me rapproche de lui et reprend un air sérieux avant de le pousser contre le mur de l’autre côté de l’allée. Quelques briques tremblent sous le choc et l’homme s’affale sur le sol, laissant tomber son arme. Je la ramasse et me penche au dessus de lui .Il revient lentement à lui, choc crânien oblige. Il essaie de se relever mais je le repousse par terre du pied avant de m’asseoir à califourchon sur lui. Sa tête est appuyée contre le mur, du sang coule des coins de sa bouche. Je m’empresse d’y passer un coup de langue. Il ne faut rien perdre!
Je le force à me regarder dans les yeux.
« Tu as été très mal poli avec moi. Ça m’a fait beaucoup de peine, tu sais. Ma mère m’a toujours appris la politesse. »
Il tremble et essaye de s’échapper.
« Elle a du me supplier pour que je la tue rapidement. Mais elle n’a jamais dit s’il-te-plaît. Ça m’a pris des heures, des jours mêmes. »
Je sens l’ombre d’Azaen derrière moi mais il n’a pas bougé. M’espionnerait-il à distance? Peu importe… Je continue :
« Et tu sais ce qui a été le plus pénible? Les tâches. Le sang giclait tellement que mes vêtements en étaient imprégnés. Et je hais les tâches. Je hais la saleté. J’ai du tout nettoyer après sa mort. Et quatre jour d’agonie, ça salie. Le sang, l’urine, le vomi… c’était affreux. »
D’une main j’appuie sur ses mâchoires et, l’autre main tenant le couteau, je tire sa langue hors de sa bouche. Je desserre ses mâchoires et prend sa langue de l’autre main afin de pouvoir tranquillement manier le couteau. Puis lentement, je tranche la langue. Je me régale du sang qui coule et avale le restant de langue.
« Si seulement elle avait dit s’il-te-plaît, elle aurait moins souffert. J’aurais pu la tuer. Mais elle est juste morte d’épuisement. C’était très décevant… »
Je me lèche les doigts en même temps que je parle, comme si on se parlait au dessus d'un café et que j'avais un peu de gateau sur les doigts. L’homme a l’air a moitié dans les vapes. Mais peu importe, mon monologue ne lui ai pas vraiment destiné. J’adore choquer Azaen…
« Toutes ces taches pour rien… »
Je décide alors d’en finir tourne la tête de l’homme afin de pouvoir mieux lui chuchoter à l’oreille les paroles qui suivent :
« Tu aurais pu avoir mon fric. Il fallait juste dire s’il-te-plait. Dommage pour toi. »
Et j’enfonce mes crocs dans son cou.

Quelques minutes plus tard, requinquée, je sors de l’allée, passe devant Azaen, l’ignorant volontairement. Je sais qu’il n’est pas franchement fier de mon manque de compassion, mais je ne peux pas toujours me contrôler, quand même!
« Il n’est pas mort. » Je crie ces mots par-dessus mon épaules.
Si je pouvais lire dans les pensées d’Azaen, je serais presque sûre d’y lire : « La compassion passe aussi par la mort. ». Ou quelque chose comme ça. Laissez moi rire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mer 15 Nov à 11:51

regardant la scène sans mot dire, je me demande un peu pourquoi Jeliza fait tout ce cinéma. L'homme a rapidement perdu toute notion de la réalité, l'esprit humain est ainsi fait pour se protéger des pires choses.
Non, je me demande si tout ceci ne m'est pas plutôt adressé. Une menace ? une bravade juvénile? ou alors est ce plus profond...
A chaque fois que ma petite fait cela, je ne peux m'empecher de penser qu'elle pourrait bien avoir été étreint par un des Fous...

je me dirige vers le corps innerte pour m'assurer qu'il est toujours vivant. Acte inutile, Jeliza, dans ses moments de folie ne m'a jamais menti... pour ca tout du moins.

Jelly pense peut être que cet acte m'a fait flipper, m'a effrayé mais elle se trompe totalement. Cet homme ne méritait pas moins que ce qu'il a reçu.
J'ai fait bien pire lors de ma première vie, de la main tranchée aux voleurs de chevaux au scalp des tueurs et violeurs...
Tel était la Loi, tel était ma Vie, tels sont mes préceptes.
Dure mais juste.
Je ne pense pas que la miss ait la même motivation dans ses actes, encore qu'ils soient tous motivés par un geste primaire de vengeance en réponse d'une agression physique ou psychique.
Non, ce qui me trouble plus, c'est l'histoire de son passé, l'acte de paricide... je ne puis dire s'il est avéré ou pas mais rien que l'histoire me fait froid dans le dos. Connaissant un peu le problème de ma protégée, je me dis qu'elle a du vivre un enfer pour infliger telle punition...
Pauvre petite...
je devrai la suivre avant qu'elle ne disparaisse...
mais avant, il faut maquiller cette scène.

rapidement je fais les poches du gars, le dépouille des ses biens (montre, bagues, chaines, portefeuille...) afin de maquiller le tout en rêglement de compte entre loubard locaux.
ce n'est pas vraiment un acte glorieux que de faire les poches ainsi mais c'est nécessaire...
Plus tard, quand elle se sera calmée, je lui donnerai le résultat du larcin, c'est la contribution de "sa victime" à son bien être...

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mer 15 Nov à 17:46

Voir l'homme en train d'agoniser, pris de convulsions et émétant des gargouillis n'est pas un spectacle très agréable, surtout avec ton humanité élevée. Quoique tu en penses, tu es inconsciemment assez ébranlé et tu as du mal à effacer le regard de l'homme de ta mémoire... bien que tu essaie de te convaincre du contraire.

Assister encore impassible à des spectacles comme cela te coûtera de l'humanité, très certainement... et d'autant plus si tu n'en éprouve aucun sentiment... justifié ou pas.

(Et oui, une Humanité de 7, c'est parfois pratique, parfois chiant !)

Sur le corps, tu ne trouve rien de particulier: des cigarettes, des clés de voiture (une Ford, mais tu ignores laquelle). Des clés d'appartement, des papiers d'identité (le type semble se nommer Steven Vags, tu as aussi son adresse). Il a un téléphone portable bas de gamme, un joli briquet sculpté d'un aigle. Tu trouves une quinzaine de dollars et des pastilles contre les maux de ventre. Il a des bijoux (collier, montre, bracelet), mais tout est en toc grossier. PAr acquis de conscience, tu les embarque, ce qui justifiera que le crime a été commis par un amateur... Bien sûr, il y a le couteau, que tu nettoie vite fait des empreintes de Jeliza et le fourre dans un soupirail.

Lorsque tu sors de la ruelle, tu remarques avec stupeur qu'un véhicule de police est en train de remonter la rue. La voiture passe devant Jeliza et un spot lui éclaire la figure, ce qu'elle ne semble même pas remarquer. Idem pour toi, ils recherchent quelque chose ou quelqu'un. Tu fais semblant de rien, prenant le paquet de cloppes, pour faire semblant de rien.

La voiture s'immobilise devant la ruelle et le spot balaie les ténèbres. C'est là que tu te rends compte que tu n'as pas cherché à cacher le corps ! Mais la voiture de patrouille éteint son spot et attend quelques minutes avant de repartir. Visiblement, ils s'en foutent encore plus que Jeliza et le fait que les forces de l'ordre ici rechignent à s'abaisser à sortir de la voiture pour constater si l'homme est vivant ou pas te fait froid dans le dos. D'un autre côté, cela te rassure vis à vis des problèmes de Jeliza, la ville a l'air plus folle qu'elle !

JELIZA ! Tu l'avais oubliée ! Tu te retournes et constate que la rue est vide, elle a filé !

- Laisse tomber la fillette, beau mâle, elle a pas envie de toi, ce soir...

Tu te retournes vers les entrées de maisons devant lesquelles tu te tenait. Une protituée sort de l'ombre et commence à roucouler à ton approche. Elle doit avoir la trentaine et pourrait être jolie, si son visage n'était pas marqué par la fatigue, la lassitude et probablement une dépendancez quelconque à l'alcool ou à une quelconque drogue.

Moi je peux te faire ce que tu veux et, comme t'es mignon, je te ferai un bon prix, tu seras ma passe la plus sympa de cette soirée !

Jeliza, tu reviens doucement à la conscience. Tu sais ce que tu as fait, mais tu as fini par accepter ce double comme un exutoire correct. Tu as pu apaiser tes tensions récentes. N'en éprouvant pas particulièrement de remords. Tu as bifurqué dans une allée et tu as encore le choix vers deux directons: l'une, le quartier marchand et les néons, l'autre, les bas quartiers. Quoiqu'il en soit, il n'y a pas grand monde dans les rues, le soleil va se lever dans un heure ou un peu plus.

Sinon, tu peux toujours rentrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Mer 15 Nov à 19:45

[hj et moi qui trouvait que 7 c'etait pas extra comme score, tout juste "normal" selon les regles... ]

Finalement on ne s'y habitue jamais à la violence gratuite et même si l'on veut se convaincre que c'est justifié, cela n'en diminue pas pour autant la souffrance.

soudain, la souteneuse sort de l'ombre et balance son speatch.
Je lui lance un regard noir et un très court instant je pense à me raviver à ses dépends...
mais après cette nouvelle épreuve, le noeud au fond de mon estomac m'indispose suffisament pour refuser ce repas de fortune.

"laisse tomber, t'aimerais pas la suite des évènements..."

c'est pour dire dans quel état d'esprit je suis, j'en tutoye les gens.

d'un air mossade, ne retrouvant pas la trace de ma petite "protégée", je retourne à notre nouvelle cage dorée pour y préparer notre Sommeil...

je me demande ce qu'il se passerait si je ne le faisais pas. Cela pourrait être la solution à mes problèmes... revoir une ultime fois le Soleil se lever et rejoindre les Anciens...

avant d'effectuer mes rituels salvateurs, je dépose sur le lit de Jelly son butin avec un petit mot griffonné :

"felicitations"

je prépare en suite notre nouveau logis (defense du havre sacré et fraicheur du matin au réveil), puis me couche sur le sol et attend que l'oubli m'emporte... en espérant qu'il arrivera avant Jelly ne rentre...

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeliza

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Secte : Camarilla
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Jeu 16 Nov à 2:02

C'est toujours pareil. Chaque fois que je me calme, je suis totalement épuisée...

J'erre encore un peu dans les rues, mais jen'ai plus le gout... Trop de violence tue la violence, alors je rentre.
C'était plutot une agréable soirée. Je me suis assez défoulée pour pouvoir passer une journée reposante.
Au fait, Azaen...
Je sais que je vais encore m'en prendre plein la tronche, avec ses "Vive les humains" ou "Paix entre vampires et mortels"... Saloperie d'ancêtres au grand coeur.... ( Wink )

Il était derrière moi, et je pensais qu'il me suivait...
Interloquée, je fais demi-tour et par instinctivement sur ses traces. Je croise une prostituée qui me regarde comme si j'étais une gosse sortie de la maternelle. Je lui demande si elle a vu mon compagnon.
Elle me dit que j'ai de la chance d'avoir un type comme lui. Je ne prend pas la peine de lui expliquer la complexité de nos liens.
Elle m'indique une direction, celle des bas quartiers. Je refais demi tour, à la recherche d'Azaen.

C'est vrai qu'il me tape sur les nerfs parfois, mais une fois mes petits moments d'égarement passés, je suis totalement perdue sans lui...
C'est ça de passer de l'autre côté à seulement 16 ans... On n'est pas très dégourdie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Ven 17 Nov à 1:54

Lorsque Jeliza arrive à l'hôtel, elle se rend compte que c'est Azaen qui a la clé magnétique pour accéder à la chambre. Lorsqu'elle arrive à l'accueil, un gros mensonge bien préparé, le chargé d'accueil de nuit lui pose immédiatement un pass sur le comptoir.

"Bonsoir, mademoiselle, vous n'avez pas récupéré votre double. Monsieur n'a pas pris le tmeps de passer, mais le personnel d'entretient a reçu les consignes de ne préparer la chambre que vers minuit. Toutes les dispositions sont prises. Nous vous remercions de votre confiance."

Agréablement surprise, tu lui fais un sourire qui, bien malgré toi est tout à fait charmant. Et oui, tu as beau avoir tué un homme dans les plus horribles tortures quelques dizaines de minutes auparavent, ton ingénuité et ton visage de 16 ans peut se révéler bien plus attirant que tu ne le désires.

Tu montes dans la chambre. Les lumières sont éteintes sauf une lampe sur une armoire et ta lampe de chevet dans ta chambre. Tu fais un petit sourire et, en jetant un oeil dans la chambre, tu vois un attrape rêves au dessus du lit. Toujours aussi prévenant cet Azaen...

Tu jettes un oeil dans sa chambre, histoire de voir si il dort ou pas et surtout si il va encore te regarder de cet air désaprobateur... Il ne peut comprendre la Vérité, toi tu sais que la bête qui est en chaque Vampire doit s'exprimer, mais cela fait un an que tu as compris que tu SAIS des choses qui te sont évidentes alors que les autres les voilent sous des mensonges ou font semblant de ne pas les comprendre.

Tu lui fais un baiser sur le front, mi désolée de le perturber, mi condescendante qu'il ne comprenne pas les Vérités.

Tu vas ensuite te coucher et tu te rends compte que tu n'as jamais de ta vie ou de ta non vie, dormi dans un lit aussi douillet...


Mais rien n'y fait, toujours le même cauchemard...




...................................................................





Le soleil se couche et vous vous éveillez....

Le temps que vous vous prépariez, il est 19h30. Nous sommes Jeudi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azaen

avatar

Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Ven 17 Nov à 3:26

Une nouvelle nuit, une nouvelle Ville, le même pénible constat: rien ne change vraiment. La Faim est toujours la, la mort toujours omniprésente...

j'effectue mon éternel Rituel du Nouveau Jour, remerciant le Grand Esprit de me donner la chance de vivre de nouvelles expériences. C'est un peu ridicule pour un être méprisable de vénérer ainsi la grandeur et la beauté du Soleil mais j'y crois encore. J'y crois toujours...

Je sors sur la terrasse, une petite brise fraiche me fouette le visage.
Je jubile. La vue d'ici est imprenable sur l'étendue majestueuse du Lac Michigan. J'ouvre tous mes sens à ce fantastique panoramique avant de les refermer très vite.
La pollution !
Cette Ville est une infamie, un cancer à la face de Gaya.
Il faut faire quelque chose...
je dois faire quelque chose...
je vais faire quelque chose...

mais pour pouvoir agir, il faut préserver ma maudite carcasse encore quelques temps debout.

je retourne à l'intérieur, me natte les cheveux en 2 tresses me descendant jusqu'au milieu du dos. J'y accroche 2 plumes de Jai, signe de tristesse et de mort dans le dialecte des Plumes Sacrées: ce soir je vais sacrifier à ma nature, ce soir je vais calmer ma faim.

j'enfille ma vieille veste en daim aux manches frangées, j'enfourne quelques herbes dans ma besace, j'attrape le pass magnétique qui part directement dans le fond d'une poche et me dirige sans mot dire vers la sortie.

je franchi le seuil de l'appartement et vais pour refermer la porte.
J'en veux beaucoup à Jeliza pour ce qu'elle a fait hier. Je veux lui faire payer en la laissant seule, car je sais qu'elle le redoute... mais...
C'est plus fort que moi, je ne peux pas la traiter ainsi, malgré tout le mal qui l'entoure et la hante...

je me retourne, toujours sur le seuil

" je vais faire un tour rapide sur les bords du Lac, j'ai besoin de nourrir cette vieille carcasse qui me sert de corps.
Tu veux venir ? "

_________________
sunny Azaen apprenti MJ sunny
-------------------------------------
règle numéro 1: Le MJ a toujours raison
règle numéro 2: si le MJ a tors, se reporter à la règle numéro 1...
-------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeliza

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Secte : Camarilla
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Ven 17 Nov à 16:33

Je me réveille en même temps que la lune.
Le souvenir de la nuit passée ma hante, mais je n'éprouve pas vraiment de remords, plutôt un souvenir vaguement agréable.
J'oublie vite...

Azaen m'ignore, alors je fais de même. Il n'a pas l'air franchement content, mais je ne me souviens plus trop pourquoi, peut-être à cause d'un type que j'aurai croisé dans une allée. Je ne me rappelle pas, tout est assez flou...

Mais je n'engage pas a conversation, je le connais assez bien et je présume qu"il a faim. Et il est toujours de mauvaise humeur quand il a faim. La honte de devoir tuer je présume.

Je passe donc un peu de temps à lire un livre sur les vampires, c'est plutôt marant et ça passe le temps... Puis je m"habille. Longue jupe écossaise, un jupon noir en dessous, une veste en daim noir sur ma peau nue. J'enfile mes Doc Martens noir quand Azaen entre dans la chambre.

Il me demande si je veux l'accompagner. Le temps de passer un coup de peigne dans mes longs cheveux noirs et je suis prète. J'ai encore faim, mais je me sens plutot sereine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark_Shape

avatar

Nombre de messages : 208
Age : 38
Secte : Indépendant
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   Ven 17 Nov à 18:23

DESCRIPTION DE GRANT PARK



Grant Park, au bord du Lac Michigan, constituent l'essentiel du quartier Est de Chicago même si techniquement la ville des vents n'a pas d'East Side, puisque le Lac Michigan marque sa limite orientale. Cet immense parc, de 127 hectares, est le principal parc du centre ville. C'est un lieu de détente, localisé entre le loop et le lac Michigan et un centre d'activités estivales : en plus du fameux festival Taste of Chicago, il s'y déroule aussi le Chicago Blues Festival et le Jazz Festival.

Ce quartier, apprécié des touristes, mérite quelques précisions. Et même l'ambiance lugubre de ce monde gothique-punk n'est pas suffisante pour ternir beaucoup ce quartier, mais celui-ci est bien plus dangereux, la nuit, que le jour.



Il fut conçu par le millionnaire Montgomery Ward et inauguré après 20 ans de travaux en 1933 lors de l'exposition "un siècle de progrès". Sa structure est basée sur celles des parcs français avec des conceptions géométriques. Elle se compose d'une série de ponts qui croisent les voies ferroviaires toujours présentent. Il est aussi divisé en sections avec des pelouses, des arbres et des monuments. Une piste cyclable longe le bord du lac et fournit un endroit de promenade aux touristes, trotteurs et cyclistes.



Sa principale attraction est la fontaine de Clarence Buckingham. Elle a été commandée en 1927 par Kate Buckingham pour honorer son frère défunt. Elle s'inspire du « bassin de Latone » de Versailles et sa conception est l'œuvre du sculpteur français Marcel F.Loyau, qui a gagné le prix national au salon de Paris de 1927 pour ce monument. Cette grande fontaine de style rococo s'élève à plus de 7 mètres de haut et se compose de 3 couches de bassins entourés par quatre paires d'hippocampes en bronze. Le bassin symbolise le Lac Michigan, et les chevaux les quatre états qui le bordent. La nuit, elle est animée par un spectacle de jeux d'eau et de lumière, d'une durée d'une heure, contrôlé par ordinateur.



L'autre est la statue d'Abraham Lincoln. Elle date de 1887 et a été sculpté par Augustus Saint-Gaudens. C'est l'une des sculptures publiques les plus anciennes et les plus importantes Chicago. Ce monument dédié au seizième président des états Unis d'Amérique a influencé differents sculpteurs par l'attitude de la statue (Lincoln est sur le point de commencer un discours).



Ce a subit d'énormes modifications au cours des temps. Ce secteur immense abritait autrefois le port de la ville. Remblayé ( grâce aux débris de l'incendie de 1871) et prolongé dans le lac, c'est devenu un ensemble agréable de parcs paysagers. Puis, à la fin du 19ème siècle, des projets ont été menés par la municipalité pour le transformer en centre commercial ou en immeuble. Mais son concepteur, s'y opposa pendant plus de 20 ans, et ceux ci n'aboutirent jamais. Il resta un espace vert comme il avait été décidé en 1836. Et en 2001, sa surface à été encore augmenté par l'adjonction au Nord d‘un autre parc de plus 90.000 m carré. Celui ci a été bâtit sur d'anciennes voies ferroviaires maintenant désaffectées. Il inclut un pavillon extérieur de musique qui peut accepter jusqu'à 14.000 personnes, une patinoire et à un théâtre sous terrain. C'est deux parcs sont reliés entre eux par une passerelle de plus de 300 m de long.



Malgré la richesse de la vie et de l'activité humaines, ce parc est considéré comme faisant partie des Landes car il est trop en vue. Les gangs, humains ou Vampires, peuvent trouver des proies plus faciles en traversant la rivière vers le nord, ou à l'ouest, au cœur de la ville.

La partie sud du Grant Park, qui officiellement porte le nom de Burnham Park , est le site d'une extraordinaire concentration d'institutions culturelles. On a de plus créé une nouvelle zone où les passants peuvent déambuler tranquillement. L'ensemble a été rebaptisé Museum Campus .


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++




Malgré l'heure tardive de ce début de soirée, pas mal de personnes sont encore dans le parc: amoureux qui flânent avant de partir, joggeurs du soir, certaines personnes qui promènent leur chien.

Mais il ne faudra pas tarder dans les environs, car dans un heure au plus, les bandes vont commencer à arriver, avec leur cortège de problèmes.

Cela semble même avoir commencé... vous entendez un couple qui discutent d'un jeune garçon, un joueur de football et capitaine de son équipe, qui aurait été sauvagement molesté il y a à peine une demi heure. En arrivant en vue du parc, vous voyez aussi un couple assez BCBG qui semble fuir quelque chose... Ils s'engouffrent dans un taxi et prennent la route.

Mais les lieux semblent assez paisibles, malgré tout.



[Rappel sur la chasse: Il n'est pas nécessaire de tuer sa victime (n'est ce pas Jeliza ? Prélever quelques points de sang suffit].


Comment comptes tu effectuer ta chasse, Azaen ? Il ne te reste qu'un peu plus d'une heure avant de devoir te rendre au rendez vous de Mr Edwards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Envers du Miroir   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Envers du Miroir
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????
» Dévouée comme une fille envers sa mère
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» [procès] Spik, insulte et menace envers le maire de LR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Role Play Magister :: les parties :: départ-
Sauter vers: