Role Play Magister

un jeu de role dans le monde de vampire la mascarade
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anivia Rudhall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anivia Rudhall



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 27/06/2012

MessageSujet: Anivia Rudhall   Mer 27 Juin à 4:24

Bonsoir, je viens de trouver se forum, si j'ai bien compris il suis les mêmes règles que le livre.
Je laisse la parole à Anivia pour une courte intro:



Mon nom est Anivia Rudhall je suis née pour la première fois dans une famille très riche. Je n'étais alors qu'une mortelle
et malgré le luxe dans lequel je vivais, je n'avais que peu d'importance. Je ne me rappelle plus de très bien de ma vraie mère, elle est morte dans un accident de voiture alors que j'avais trois ans. Mon père était Mike Rudhall un actionnaire dans une très grande banque, je ne le voyais presque jamais car il vivait dans une maison de fonction, il s'était contenté de me laisser une petite. Étant fille unique, je passais la plus part du temps seule avec ses serviteurs et des professeurs particuliers qui venaient faire mon éducation, j'ai ainsi appris à parler plusieurs langues et acquis des bonnes connaissances académiques. De temps en temps mon oncle venait me rendre de courtes visites, mais toujours à la nuit tombée car il se disait trop absorbé par son travail. Pendant ses visites, nous discutions de sujet divers et variés mais toutes nos discutions aboutissaient toujours sur le pouvoir. Il avait l'habitude de m'appeler ''mon infant'', je ne connaissait pas encore le sens de ce mot mais cela m'amusait. Pour mon anniversaire de seize ans il m'offrit un livre, c'était ''Le Prince'' de Machiavel, c'était le livre original en manuscrit et non censuré, avec des commentaires dans les marges. C'était également un petit cadeau d'adieu, car il devait partir à l'étranger pendant deux ans pour une affaire importante.
Je jouais à devenir une princesse pour les employés. Tout d'abord je licenciais une nouvelle femme de ménage pour faute grave quand je la vis entrer dans une pièce où je me trouvais sans frapper à la porte. Puis donnait une augmentation à mon professeur de latin qui me respectait particulièrement bien. Ensuite je demandais à tous les employés de m’appeler ''princesse'' ou ''Dame Anivia'' et de s'incliner devant moi quand ils me voyaient. Ce système de la carotte et du bâton avait bien marché et en l'espace de quelques jours tous appliquaient mes nouvelles règles. Certains plus que d'autres, ma satisfaction fut grande quand je vis le professeur de droit se mettre à quatre pattes prêt à embrasser mes pied, je passai alors mon chemin en faisant semblant de ne pas l'avoir vu. Je devais exiger le respect de tous mais Machiavel voyait d'un mauvais œil les flatteries. Je récompensais donc ceux qui osaient souligner mes erreurs avec respect et me donner de bon conseil et je coupais la parole à ceux qui me flattaient trop.
Vers l'âge de dix-sept ans, les employés étaient prêt à tout pour me plaire, ils ne prenaient la parole que lorsque je la sollicitait. Je me mis alors à leurs donner des rendez-vous en dehors de leurs heures de travail et je leurs posait des questions sur leurs vies privées, d'abord des questions banale sur leurs enfants ou leurs lieux de résidences, puis je leurs demandait leurs avis sur d'autres employés, j’appris alors des informations compromettantes sur d'autres employés que je pu faire parler un peu plus sur eux ou bien leurs faire faire de nouvelles accusations.
Je parvins ainsi à créer une rivalité entre mes employés. Ils ne se faisaient plus confiance entre eux mais étaient maintenant prêt à me raconter leurs secrets les plus profonds leurs vie strictement privée jusqu’alors comme par exemples leurs problèmes de couples.
En dehors de ces rendez-vous, je pris l'habitude de leurs parler à chaque fois en ponctuant mes phrases d'injonctions. Ils s'habituaient alors à obéir avant de réfléchir. Mais je pris bien soin de ne pas aller contre leurs libre arbitre. L'année suivante pour mon anniversaire les employés m'avaient tous fait plein de cadeaux, ils y avaient tous laissés au moins deux mois de salaire. Mais ces cadeaux n'étaient rien comparé à la joie causé par le retour de mon oncle. Quand il revint après deux ans de voyage, j'étais devenue une vraie princesse. Il se montra étonné de mon rapport avec les employés.
Je lui montrais alors le livre qu'il m'avait offert et lui dit que j’avais tout lu. De toute évidence il ne comprit pas tout de suite, j’interpellais alors un professeur en lui ordonnant de rassembler tout le monde dans la salle a manger. Quelques minutes après j'accompagnai mon oncle dans la salle à manger pour y trouver la totalité des employés y compris ceux qui étaient en congés. Ils s'inclinèrent tous en même temps et me saluèrent. Je leurs demandais de m'attendre là un petit moment puis je sortis me promener avec mon oncle.

-J'ai suivis les conseils de Machiavel, maintenant je suis leurs princesse, ils m'obéissent, me respectent et me craignent. Ils sont là debout dans la salle à manger et si je ne leur donne pas congé, demains matin, ils n'aurons pas bougés d'un pouce. Si je voulais, je pourrais les faire travailler gratuitement et aucun ne protesterait. Mais à quoi bon, ils ont besoins d'argent pour nourrir leurs familles et je pourrais me permettre de les payer dix fois plus sans changer quoique ce soit à mon niveau de vie. Cela dit, je ne veux pas me montrer trop souple, je veille à leurs bonheur mais ils doivent continuer à m’obéir. Je vais les laisser rentrer chez eux...

Je sortais mon téléphone portable et donnait congé aux employés d'un simple S.M.S. Mon oncle me fit un grand sourire.

-Je suis fier de toi mon infant tu es maintenant prête à régner. Comme tu sais, on dit des rois qu'ils ont le sang bleu. Évidement, c'est une image, tous le monde n'a pas l’étoffe d'un vrai roi. Maintenir le pouvoir en place est la fonction première d'un roi, pour cela il a besoin d'être crains. Mais ce n'est pas sa seule tâche, il doit aussi veiller au bonheur de ses habitants. Tu viens de prouver que tu es capable d'être une vraie princesse.

Il sortit de sa poche un foulard tissé de fils d'or et poursuivit

-Depuis que tu es toute petite j’attends le moment avec impatience, maintenant bande toi les yeux avec ce foulard. Et ne bouge surtout pas.

Impatiente de connaître la suite je fit se qu'il me dit. Puis il me pris la main et l'embrassa comme on peux le faire à une princesse.
-Respire profondément et écoute ton cœur battre. Ce moment doit être à jamais gravé dans ta mémoire.

Je sentis alors une morsure dans mon avant bras. Curieusement je n'ai ressenti aucune douleur alors que le sang coulait à flot. Paralysée, je me vidais de tout mon sang. Puis je tombais inerte sur le sol. La vie m'avait quittée mais je ressentais encore mon corps. Ma bouche s'entre ouvrit et un liquide se déversa à l’intérieur, il ne ressemblait à rien que je n'aie pu goutter jusqu'à là. Mes sens devinrent soudain plus aiguisés. Je sentis que le bandeau n'était plus devant mes yeux et je me permis donc de les ouvrir.

-Bienvenue dans la non vie maintenant, toi aussi tu as le sang bleu

Sur-ce, il n’emmena dans son manoir et pendant quelques années me forma à utiliser mes dons vampiriques avec efficacité, me montra comment je devais me nourrir et me dit tout ce que je devais savoir pour survivre.

Une fois de retour au manoir, tous les employés étaient partis, il était maintenant temps de me faire de nouveau sujet. Mais avec mes nouveaux pouvoirs je savais que cela serait bien plus facile.






CLAN : Ventrue

NATURE ET ATTITUDE :
Anivia Rudhall a une vision du monde qui se sépare les gens en deux catégories : Ses esclaves potentiels et les autres.
Elle sait que certains vampires sont plus riches qu'elle, certains plus charismatiques et d'autre plus fort qu'elle. Pour ces raison, elle sait qu'il lui faudrait gagner en influence pour les rendre aussi esclave.
Anivia sait que l'argent c'est le pouvoir et l'argent elle n'en manque pas. Elle aime se sentir supérieure et désirée par tous.


social (charisme 3, manipulation4, apparence3)
mental (perception2, intelligence3, astuce3)
physique (force1, dextérité3, vigueur2)



11 talents : commandement 5, Subterfuge 3, Intimidation 3,
9 connaissances : finance 2, érudition 2, loi 2, linguistique 3 (parle l'anglais, le français, l'espagnol, le latin et le Chinois Mandarin).
5 compétences : étiquette 2, représentation 3


LES DISCIPLINES :
3 Domination
1 Présence (en comptant le bonus +1)


LES HISTORIQUES :
5 ressource


LES VERTUS
conscience 1
maîtrise de soi 4
courage 3


2 Humanité 1 par point (7 en tout)
6 Historiques 1 par point : renommée 1 (très connue dans une boite de nuit pour riche), Mentor 2 (oncle qui est un ancien), génération 3 (10e génération)
1 Discipline 7 par point : Présence+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anivia Rudhall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» We never come back ~ Anivia
» ANIVIA K DE MONPEZAT ? ariana grande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Role Play Magister :: création des pjs :: creations du PJ-
Sauter vers: